Commentaire basé sur le film Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn (2014) – Spoilers

Le regard des autres, essentiel préambule aux relations sociales. Comment pouvoir s’en défaire, quand on sait qu’il occupe sans cesse nos pensées et qu’il est la base de notre image de soi ?

Notre manière de nous vêtir, les critiques que l’on peut faire de notre posture et de nos choix, de nos opinions, de nos habitudes… tout est sujet à controverse, ou au mieux à commentaires.

Il nous intéresse, il nous inquiète, il nous aide, mais il nous obsède parfois… Le regard des autres peut aller jusqu’à nous empêcher de faire avancer nos projets, tant nous en sommes prisonniers.

Jean-Paul Sartre disait « autrui m’est présent partout comme ce par quoi je deviens objet« . Il confirmait à travers son Huis-Clos « L’enfer, c’est les autres« , qui pourrait par certains aspects se rapprocher de Hobbes : « L’homme est un loup pour l’homme« .

Pour autant nous avons tous besoin des autres et de leur reconnaissance pour exister. Rousseau, Hegel et Smith ont mis en évidence cette nécessité, ce besoin de reconnaissance, comme présupposé à toutes nos actions.

En quoi le regard des autres a-t-il été salvateur pour les Gardiens de la Galaxie ?

Lorsque cette donnée subjective devient un obstacle à votre évolution, regardez les gardiens de la galaxie. Voyez comme un homme coincé dans les années 80 coureur de jupons, une tueuse à la peau verte, un raton laveur génétiquement modifié, un arbre simplet et un être grisâtre cerclé de tatouages roses prenant tout au pied de la lettre sont devenus les héros d’une planète qui d’abord les rejetait.

Rappelez-vous de l’histoire : Peter Quill (qui essaie tant bien que mal de se faire dénommer Star Lord) cherche un petit globe pour le vendre à un intermédiaire, le Courtier. Il trahit la joyeuse communauté des ravageurs qui l’a adopté (après l’avoir kidnappé sur Terre), ceux-ci étant également à la recherche du zinzin.

Les hommes de main d’un certain Ronan l’Accusateur souhaitent eux aussi à s’emparer du précieux objet. Ce fameux Ronan, qui broie des têtes à cause de casseroles familiales vieilles de plusieurs millénaires, est accompagné de deux sœurs, une verte – Gamora – et une bleue – Nebula – (c’était sûrement l’année des A). Les filles du grand méchant Thanos ont été généreusement prêtées au bougre : il récupère le globe, en échange de quoi le sympathique papa détruit une planète pour lui. L’équilibre, ciment de toute bonne relation qui se respecte…

Et parce que plus on est de fous, plus on rit, Le Collectionneur a également des vues sur cette petite boule de pétanque. Gamora, qui est en réalité une gentille fille et qui compte bien trahir Thanos pour tout le mal qu’il lui a fait, cherche justement à vendre le globe à ce fameux Collectionneur.

Mais que contient donc ce globe ?

Une pierre de l’infini, pardi ! Et pas n’importe laquelle : la pierre du pouvoir. La violette. Celle qui rend puissant. Trèèèèès puissant (et on a un paquet de chefaillons qui croient détenir la pierre violette de l’infini alors qu’ils ont juste récupéré un chewing-gum violet dans une machine à bonbons…).

Tout ce petit monde finit donc par se perdre dans un jeu de chat et de souris. Les Ravageurs ayant mis à prix la tête de Quill, un raton-laveur génétiquement modifié – Rocket – et son garde du corps, une plante verte humanoïde Groot – tentent de le capturer en échange d’une belle prime.

Gamora essaie de son côté de lui subtiliser l’objet.

Ils finissent tous emprisonnés par les autorités compétentes. Après s’être échappés de la prison galactique, et le Courtier ayant refusé la transaction par peur des représailles du vilain Ronan, la fine équipe se rabat sur le Collectionneur.

Ils récupèrent au passage un gros bras un peu limité – Drax le Destructeur – qui cherche à venger sa femme et sa fille, toutes deux assassinées par l’Accusateur.

Mais le Collectionneur est un esclavagiste. Et lorsque la femme de ménage asservie découvre le pouvoir de la pierre qu’il vient de récupérer, elle s’imagine être en capacité de se libérer. Que nenni. Elle finit par tout faire exploser. Ouh la vilaine.

S’ensuit une épique bataille spatiale avec Ronan (qui a été appelé par Drax grâce à une sorte de fax intergalactique), qu’ils perdent magistralement.

Le fou furieux ayant récupéré la pierre, les cinq pseudo-criminels s’allient pour l’empêcher de détruiiiiiire le mooooonde.

Ils gagnent, ils sont récompensés par la gendarmerie locale, leur casier judiciaire est blanchi, ils repartent vers de nouvelles aventures.

Malgré tout, leur parcours n’a pas été simple. Ils ont été raillés, incompris, insultés, agressés… tout au long de leur chemin de vie. Pourtant, jamais ils n’ont failli. Ils ont dépassé tous les préjugés et l’absence de bienveillance à leur égard, pour protéger le monde contre tout.

Leur vie entière est façonnée autour de ce que les uns pensent des autres :

  • on appelle Ronan « le terroriste, l’extrémiste, le zélote »
  • le Courtier aurait « les sourcils les plus épatants de la profession »
  • les criminels futurs gardiens de la galaxie sont qualifiés de « bande de dégénérés« , de « bande d’idiots » ou encore de « types les plus attardés de la galaxie ».

Découvrez à travers leurs 5 personnalités ce que vous pouvez en tirer pour faire du regard des autres votre meilleur allié, et ainsi aller jusqu’au bout de vos idées et/ou de vos projets !

Identifiez vos qualités les plus nobles avec Peter Quill !

Peter Quill - Les Gardiens de la Galaxie - Le Coaching des Héros

« Je n’irai pas jusqu’à dire ça, c’est ce qu’on dit de moi, en général, mais je n’ai pas la prétention d’être parfait« 
Peter Quill, alias Star-Lord

Source : Extrait du film Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn (2014)

Peter est un petit garçon qui se bat pour ses convictions. Avec lui, on ne tue pas impunément les grenouilles. Les dernières minutes de vie de sa gentille maman, terrassée par un cancer sur son lit d’hôpital, permettront au petit Peter de comprendre qu’il est ce qu’il est : « Tu es exactement comme ton père, tu lui ressembles tellement. Ton père était un ange, la lumière la plus pure ».

Biiiip. Game over. Retente ta chance. 26 ans plus tard, la soit disant lumière pure est devenue un Ravageur. Leur code de conduite ? « Que le meilleur vole« .

Pire encore, Quill enchaine les conquêtes : rouges, vertes, jaunes, avec ou sans tentacule…

Ses propres ennemis le qualifient de « voleur » et de « hors-la-loi » (c’est d’ailleurs l’hôpital qui se fout un peu de la charité, mais bon…)

Son « vaisseau est répugnant« , ce qui lui vaudra un « faut te faire soigner, Quill » de la part de la belle Gamora. Il aura également droit à : « t’es vraiment abject, abominable et indigne » lorsqu’il tentera de négocier avec elle pour offrir la pierre au plus offrant (« Ou alors on le donne à quelqu’un de très gentil, qui nous jettera pas en prison, qui en plus de ça nous donnera plein d’argent« ).

Rocket se gausse même de ses vêtements : « j’arrive pas à croire que t’avais ce truc dans ton sac à main ! » (ce à quoi il répondra, particulièrement vexé : « c’est pas un sac à main, il est à bandoulière« ).

Comment dépasser le regard des autres grâce à l’expérience de Peter Quill ?

En identifiant 10 de vos qualités les plus nobles, vous vous estimerez davantage et apprendrez à mieux vous connaitre. Vous serez plus affirmé dans vos propos, et votre confiance en vous s’accentuera.

Cherchez-les au tréfonds de vos valeurs, de vos compétences, de vos capacités, de vos actes, de votre cœur.

Qui êtes-vous honnêtement ? Que disent vos proches de vous lorsqu’ils complimentent votre être véritable ? Qu’avez-vous réalisé dans votre vie qui soit utile ou altruiste ?

Rocket finira par lui demander : « Quoi ? T’es devenu un saint tout à coup? Qu’est ce qu’elle a fait de bien pour toi la galaxie, hein, pourquoi tu veux la sauver ? »

Drax dira de lui : « Ce jeune homme est drôlement téméraire, il fera un solide allié dans la bataille contre Ronan« , puis « Tu es un homme d’honneur, Quill, je me battrai à tes côtés« .

Les Ravageurs avoueront : « Finalement il a pas trop mal tourné ce Quill. J’imagine qu’on a bien fait de pas le remettre à son père comme on était censés faire ».

Lui-même écrira de lui : « Il s’agit d’un criminel (…) Il dit qu’il est un emmerdeur, mais qu’il n’est pas, et je reprends ses mots, uniquement et complètement un connard« .

« La conscience de soi ne parvient à la satisfaction que dans une autre conscience de soi« 

Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La Phénoménologie de l’esprit, 1807

Identifiez vos forces les plus actives avec Gamora !

Gamora - Les Gardiens de la Galaxie - Le Coaching des Héros

« Je ne suis pas une petite fille naïve prête à succomber à ta… ta sorcellerie pelvienne« 
Gamora

Source : Extrait du film Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn (2014)

Gamora est « physiologiquement perfectionnée et entrainée pour devenir une arme vivante« .

Pourtant, la vision que les gens ont d’elle est ternie par son entourage : « Elle a une sale réputation, des tonnes de personnes ici ont perdu leur famille à cause de Ronan et de ses sbires« .

Elle est perçue par Drax comme « idiote, meurtrière, princesse« .

Sa propre sœur (bon, adoptive hein) la juge : « tu as toujours été faible, tu es une idiote et une traitresse » juste avant de se prendre un vilain coup de son nouvel ami Drax (oui, oui, le même qui disait la même chose d’elle quelques jours plus tôt).

Comment dépasser le regard des autres grâce à l’expérience de Gamora ?

Mais Gamora connait ses forces. Elle s’est construite dans la douleur et en a puisé son énergie la plus vive : « Peu importe les cauchemars que me réserve l’avenir, ce sera pour moi de vrais rêves comparés aux épreuves du passé« . Elle dit d’elle-même qu’elle est « une guerrière et une meurtrière« , elle « ne danse jamais ».

Sa tactique de négociation est un peu « agressive« . Son vrai père ne lui a « pas appris la diplomatie« , et elle en est fière.

Mesurez 10 de vos forces. Qu’est ce qui vous rend différent(e) d’autrui ? Que savez-vous faire que d’autres ne font pas ? Qu’avez-vous vécu par le passé qui vous a rendu plus fort(e) ? Ne vous arrêtez pas tant que vous n’en avez pas trouvé 10.

Coloriez votre peau en vert, ça vous rendra plus fort.

« J’aimerais la société comme un autre si je n’étais sûr de m’y montrer non seulement à mon désavantage, mais tout autre que je ne suis« 

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1782

Identifiez vos singularités les plus abouties avec Rocket !

Rocket - Les Gardiens de la Galaxie - Le Coaching des Héros

« Il m’a traité de vermine et elle, elle m’a traité de rongeur. On va voir si t’es encore capable de rire après 5 ou 6 tirs dans ta tête de dégénéré« 
Rocket

Source : Extrait du film Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn (2014)

Le raton-laveur est un fieffé moqueur : « Les xandariens, quelle bande de nuls, tous tellement pressés de vivre leur petite vie stupide. Pour aboutir à quoi ? Au néant. C’est pathétique. Tiens celui là. C’est nous qu’on traite de criminels ? Mais c’est lui qui nous agresse avec sa coupe de cheveux« .

Il rit au détriment des autres, comme cette fois où il fait croire à Quill qu’il a besoin de la prothèse de jambe d’un autre prisonnier pour s’évader, ou de l’oeil bionique d’un Ravageur pour un autre plan diabolique.

Pourtant, la bestiole, d’abord considérée comme une « forme de vie inférieure« , est le « résultat d’expériences génétique et cybernétique« . Il n’a pas réellement conscience de ce qu’il est, d’ailleurs :

  • « C’est quoi un raton laveur ?
  • C’est ce que t’es imbécile.
  • Y’en a pas deux comme moi, y’a que moi.« 

Il est très soucieux de l’image qu’il renvoie : « Et voilà, je suis debout, vous êtes contents ? On est tous debout maintenant ! On a l’air malins plantés comme ça, tous en cercle« .

Comment dépasser le regard des autres grâce à l’expérience de Rocket ?

Pourtant, le petit être poilu souffre. Il souffre beaucoup de sa différence et de son manque de légitimité : « Vous arrêtez de vous moquer de moi tous autant que vous êtes (…) il arrête pas de dire que je suis une créature ridicule, mais c’est pas de ma faute si on m’a créé, j’ai jamais demandé à être disséqué, modifié, et remodifié pour finalement être transformé en une espèce de monstre« .

Car la boule de poils est d’une rare intelligence, et maitrise la mécanique comme personne.

Identifiez 10 de vos traits les plus singuliers, ce dont vous êtes fiers comme ce que vous tentez de dissimuler. Au final, soyez fier(e) de ce que vous êtes et de qui vous êtes, peu importe votre intelligence atypique ou vos attraits physiques. Faites-en des forces et revendiquez-les. En assumant pleinement vos singularités, vous serez à même de dépasser ce que vous imaginez que les autres pensent de vous.

Inutile de songer à l’épilation définitive, regardez le raton laveur comme il s’en sort bien.

« Être oublié des hommes ou en être désapprouvé sont des choses entièrement différentes »

Adam Smith, Théorie des Sentiments Moraux, 1982

Identifiez vos faiblesses les plus intéressantes avec Drax !

Drax le Destructeur - Les Gardiens de la Galaxie - Le Coaching des Héros

« Arrêtez de vous chamailler et libérez nous de ce confinement claustrophobique« 

Drax

Source : Extrait du film Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn (2014)

Drax, c’est le mec qui prend tout au pied de la lettre. Comme dirait Rocket, « les métaphores, ça lui passe au dessus de la tête« . Et comme dirait l’intéressé : « rien ne passe au dessus de ma tête« .

On le traite « d’armoire à glace dégénérée« , de « dictionnaire ambulant ». Il n’a pas inventé l’eau chaude et sa bêtise le conduit à des situations souvent brutes et remplies de conséquences désagréables.

On le spolie, on le rabaisse, mais il reste imperturbable. Ou presque…

Comment dépasser le regard des autres grâce à l’expérience de Drax ?

« Je tiens à tous vous remercier pour votre indulgence après les erreurs que j’ai commises, c’est agréable d’avoir de nouveau des amis« .

On peut au moins lui reconnaitre cela. Drax sait reconnaitre qu’il s’est trompé.

Mesurez 10 de vos points d’amélioration. Se connaitre, c’est identifier ses forces comme ses faiblesses. Dépasser le regard des autres, c’est aussi assumer ses défauts, si tant est que l’on puisse parler de défauts.

L’être parfait n’existe pas, et si d’autres pointent vos imperfections, qu’ils prouvent alors leur innée perfection. Ces autres qui pourraient éventuellement moquer leurs congénères sont souvent emplis de telles souffrances qu’il leur semble que la méchanceté gratuite soit le seul moyen de les oublier. Ces Accusateurs seraient plutôt à plaindre, qu’à craindre.

Soulevez de la fonte.

N’hésitez pas à consulter notre sublissime article intitulé Comment Indiana Jones peut vous aider à transformer vos échecs en réussites ? pour aller plus loin dans cette réflexion.

« Et dans l’épreuve du regard, en m’éprouvant comme objectivité non révélée, j’éprouve directement et avec mon être l’insaisissable subjectivité d’autrui »

Jean-Paul Sartre, l’Être et le Néant, 1943

Mesurez votre valeur grâce à Groot !

Groot - Les Gardiens de la Galaxie - Le Coaching des Héros

« Je s’appelle Groot« 

Groot

Source : Extrait du film Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn (2014)

Groot est une belle plante humanoide. « Sa vocabulistique tient en trois mots : je, s’appelle et Groot.« 

« Quand ça craint, il dort, mais dès qu’on parle d’argent, y’a la sève qui monte« .

Ce gros balourd est terrassé par la gentillesse et le bon coeur. Il peut devenir féroce quand on l’agresse lui ou ses amis, au point de déployer ses branches dans les estomacs de ses ennemis, un peu comme Gamora. Mais au fond de lui, il est l’être le plus adorable qui soit. Un peu comme Quill.

Il n’est pas non plus très intelligent, prenant un peu comme Drax, tout au pied de la lettre. Et comme Rocket, il est incroyablement rare : « J’aurais jamais cru rencontrer un groot. Monsieur puis-je vous laisser un acompte, j’aimerais acquérir votre carcasse, au moment de votre mort bien entendu » (Le Collectionneur).

En somme, il est la synthèse de ses amis.

Nous sommes la moyenne des 5 personnes qui nous entourent (phrase attribuée à Jim Rohn, coach d’entreprise et conférencier américain célèbre). Groot en est la preuve.

Comment dépasser le regard des autres grâce à l’expérience de Groot ?

Je s’appelle Groot. Et aussi Je s’appelle Groot.

Mais sur une échelle de 1 à 10, quelle valeur générique vous donneriez-vous ? Vous avez la permission d’être à 10. Vous devez même être à 10. La perfection n’existe pas. Soyez fier(e) de qui vous êtes. Soyez un 10.

10 est la perception que vous devez avoir de vous-même. 10 ne mesure pas ce que vous êtes. Nous avons tous besoin de travailler notre bienveillance, notre courage, notre capacité à accueillir l’autre inconditionnellement. Mais ça ne fait pas de nous des 5 ou des 6. Nous sommes des 10 dès lors que nous nous connaissons et que nous avons conscience du chemin que nous pouvons emprunter vers la sageeeeeeesse.

  • « Alors qu’est ce qu’on fait maintenant ? Quelque chose de bien ? Quelque chose de mal? Ou bien un peu des deux ?
  • A toi de nous le dire… Star Lord.
  • Un peu des deux« 

Dans l’Être et le Néant, Sartre précise « J’ai honte de moi tel que j’apparais à autrui. Et par l’apparition même d’autrui, je suis mis en demeure de porter un jugement sur moi-même comme sur un objet, car c’est comme objet que j’apparais à autrui. Mais pourtant cet objet apparu à autrui, ce n’est pas une vaine image dans l’esprit d’un autre. Cette image en effet serait entièrement imputable à autrui et ne saurait me « toucher ». Je pourrais ressentir de l’agacement, de la colère en face d’elle comme devant un mauvais portait de moi, qui me prête une laideur ou une bassesse d’expression que je n’ai pas; mais je ne saurais être atteint jusqu’aux moelles: la honte est, par nature, reconnaissance. Je reconnais que je suis comme autrui me voit.« 

Nous sommes plus que ce que l’autre voit. Nous sommes libres d’être autre chose.

Sa phrase « l’enfer c’est les autres » ne signifie pas nécessairement que les rapports aux autres sont infernaux, mais biaisés par le fait que « nous nous jugeons avec les moyens que les autres ont, nous ont donné, de nous juger« .

En résumé…

Pour vous affranchir du regard des autres et avancer sur les projets de votre choix, connaissez-vous du mieux que vous pouvez et assumez vos traits de personnalité !

  • Identifiez 10 de vos qualités les plus nobles, telles celles de Peter Quill
  • Identifiez 10 de vos forces les plus actives, telles celles de Gamora
  • Identifiez 10 de vos singularités les plus abouties, telles celle de Rocket
  • Identifiez 10 de vos faiblesses les plus intéressantes, telles celles de Drax
  • Mesurez votre valeur de 1 à 10 grâce à Groot, sachant qu’en atteignant 10, le regard des autres ne devrait plus vous ennuyer !
  • Philosopher sur la reconnaissance que vous recherchez, le regard d’autrui et l’objet que vous êtes.