Commentaire rĂ©alisĂ© sur la base du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008) – Spoilers

Nous vivons sans cesse des changements. Notre vie est d’ailleurs composĂ©e de cycles rĂ©currents de transformations.

Frédéric Hudson (1934-2015), philosophe et penseur dans le domaine du coaching et du développement des adultes, a créé un concept éponyme, le modèle de Hudson, plus communément appelé la roue du changement.

L’auteur de The Handbook of Coaching, Ă©galement fondateur de l’Institut Hudson de Santa Barbara, dĂ©crit Ă  travers cette roue la manière dont nous vivons continuellement les changements, en nous comme autour de nous.

Découvrez ici comment Harry Potter, grâce à son expérience personnelle, peut vous aider à mieux vous orienter dans vos projets et à mieux diriger vos actions. Mettez de votre propre magie dans votre transformation !

La roue du changement illustrée

Pour mieux comprendre les phĂ©nomènes impliquĂ©s dans le changement individuel, voici Ă  titre d’illustration ce qu’a vĂ©cu le petit Harry, de sa petite enfance Ă  sa première annĂ©e passĂ©e Ă  l’Ă©cole des sorciers.

La roue de Hudson vue par Harry Potter – Le coaching des hĂ©ros

1. LA RUPTURE. Harry Potter est confié à son oncle et sa tante

La rupture vue par Hudson

Le changement ne peut pas s’engager sans rupture, Ă©lĂ©ment dĂ©clencheur nĂ©cessaire.

La rupture marque la fin d’une ère, d’un projet.

Elle peut ĂŞtre :

  • choisie, comme subie. Elle peut venir de nous ou de facteurs externes.
  • agrĂ©able (promotion, union, naissance…) comme dĂ©sagrĂ©able (dĂ©mission, sĂ©paration…).
  • progressive comme brutale.

Son double effet kiss cool ? Nous vivons 2 ruptures en une seule : la première est matĂ©rielle (nous perdons un objet, une personne, un emploi…) tandis que la seconde est psychologique, et la plus longue Ă  assimiler.

La rupture vue par Harry Potter

Été.

HP subit une 1ère rupture fort dĂ©sagrĂ©able et brutale. Une 2ème s’ensuit 11 ans plus tard, dĂ©jĂ  plus progressive et un tantinet plus agrĂ©able

Privet Drive, 1981. Le professeur Dumbledore, grande barbe blanche et chapeau pointu, Ă©teint les lumières de la rue. Mieux vaut ĂŞtre discret, le quidam errant sans pouvoir, autrement appelĂ© moldu, pourrait s’Ă©tonner d’un look aussi avant-gardiste.

Tout changement dĂ©bute par une rupture. Et le professeur McGonagall s’inquiète vivement de cette dĂ©chirure de taille, symbolisĂ©e par Hagrid, ce demi-gĂ©ant dans sa motocyclette qui transporte un bĂ©bĂ© endormi.

Harry vient de perdre ses parents, et doit dĂ©sormais ĂŞtre confiĂ© aux odieux Dursley, la seule famille qu’il lui reste. La vie de sorcellerie Ă  laquelle il Ă©tait promis s’achève en une nuit.

A lui 11 annĂ©es de sommeil dans un placard sous l’escalier poussiĂ©reux. Les petits dĂ©jeuners Ă  prĂ©parer Ă  sa nouvelle et sympathique famille esclavagiste. Le sentiment permanent de rejet. La joie de ne rien avoir quand son cousin a tout et plus encore. Les interdictions de vivre sa nature vĂ©ritable… « Mon garçon, la magie, ça n’existe pas« , confirmera l’oncle Vernon, l’œil sale.

Fort heureusement, une 2ème rupture lui permet d’apprĂ©hender diffĂ©remment ses origines : il est reçu Ă  l’Ă©cole de Poudlard par lettre recommandĂ©e… Si votre facteur vient un jour dĂ©guisĂ© en chouette effraie, prĂ©parez-vous au plus grand changement de votre vie.

Dumbledore et McGonagall - Le coaching des héros

« Vous croyez vraiment qu’il est prudent de le confier Ă  des gens pareils ? (…) ce sont les pires moldus qu’on puisse imaginer »

Minerva McGonagall, Ă  Albus Dumbledore

Source : Extrait du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008)

La rupture vue par vous-mĂŞme

Observez les diffĂ©rents changements ayant eu lieu dans votre vie. PrĂŞtez attention Ă  l’Ă©vĂ©nement dĂ©clencheur de chacune de ces Ă©volutions. Qu’en dĂ©duisez-vous ?

Vivez-vous en ce moment-mĂŞme une transformation ? Comment qualifieriez-vous la rupture qui vous a conduit lĂ  vous oĂą vous en ĂŞtes ? L’avez-vous choisie, ou s’est-elle imposĂ©e Ă  vous ? Vous est-elle plus agrĂ©able que dĂ©sagrĂ©able, ou inversement ? A-t-elle Ă©tĂ© soudaine, ou au contraire s’est-elle inscrite dans le temps ? Le facteur chouette vous a-t-il dĂ©posĂ© du courrier ?

Comment vous sentez-vous aujourd’hui par rapport Ă  elle ? (la rupture, pas la chouette)

2. LE DEUIL. Harry Potter accepte sa nouvelle condition de sorcier

Le deuil vu par Hudson

La rupture est synonyme de perte. Nous passons par 7 diffĂ©rentes Ă©tapes avant d’accepter la situation sous le coup de divers Ă©motions et sentiments : la perte, le dĂ©ni, la colère, la peur, la tristesse, l’acceptation, le nouveau sens. Il est parfois nĂ©cessaire de repasser par les phases de ce processus pour que le deuil soit fait.

Le deuil vu par Harry Potter

Veille de la rentrée scolaire.

Le deuil de son ancienne vie est finalement assez rapide. Comment ne pas avoir envie de quitter son oncle et sa tante quand l’environnement est aussi anxiogène ? Le deuil flash du jeune Potter marque les 7 Ă©tapes :

  1. Fini la vie de moldu, Ă  lui la dĂ©couverte d’un nouveau monde ! Ainsi le dĂ©couvre-t-il simplement par Hagrid : « Tu es un sorcier, Harry« .
  2. Harry est d’abord dans le dĂ©ni : « Nan vous faites erreur, je ne suis pas un sorcier, c’est vrai je suis Harry, juste Harry« 
  3. Hagrid s’interroge : « Il ne s’est jamais passĂ© de choses bizarres quand tu Ă©tais en colère ou que tu avais peur ? » Typiquement les deux Ă©tapes nĂ©cessaires au processus de deuil. Le petit bonhomme s’Ă©nerve alors très fort quand il dĂ©couvre que son oncle et sa tante lui ont menti Ă  propos du dĂ©part de ses parents.
  4. Lorsqu’Hagrid lui souffle : « On n’est pas en avance, faut qu’on y aille. Sauf si tu prĂ©fères rester ici bien sĂ»r?  » Harry est un tout petit peu effrayĂ©. A 11 ans, quoi de plus normal que d’avoir la trouille devant ce gigantesque inconnu qui lui propose de l’emmener on ne sait oĂą?
  5. Le petit se retourne, la mine tristounette, vers l’arrière, symbole de son ancienne vie de labeur, et rĂ©flĂ©chit 10 secondes.
  6. Puis dĂ©terminĂ©, il passe le pas de la porte et suit Gigantor vers l’infini et au-delĂ . Il accepte sa nouvelle condition…
  7. … pour porter en lui un sens nouveau Ă  travers le Chemin de Traverse dans le Londres contemporain.
Harry Potter se retourne sur ancienne vie avant de suivre Hagrid - Le coachig des héros

« On n’est pas en avance, faut qu’on y aille. Sauf si tu prĂ©fères rester ici bien sĂ»r?»

Hagrid, Ă  Harry Potter

Source : Extrait du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008)

Le deuil vu par vous-mĂŞme

Le deuil est généralement plus long et plus fastidieux que celui que vient de vivre ici Harry. A quelle étape pensez-vous en être dans votre processus de transition actuelle ?

Si vous n’ĂŞtes pas en transition, observez attentivement la dernière situation de changement dans laquelle vous vous trouviez. Pensez-vous avoir bien respectĂ© l’ensemble de ces phases ?

3. LE BILAN. Harry Potter s’est fait de nouveaux amis, et de nouveaux ennemis

Le bilan vu par Hudson

C’est le moment de faire le point. Il s’agit ici d’assimiler, digĂ©rer et intĂ©grer l’expĂ©rience vĂ©cue, et de lui donner un sens plus large.

Nous sommes en mesure de faire le point sur nos capacités et nos compétences, et ainsi identifier si des réflexions plus profondes sont à envisager avant de se lancer dans un nouveau projet.

Le bilan vu par Harry Potter

Automne.

Il est temps pour Harry de faire le bilan pour le moins surprenant de ce qui lui est arrivĂ©. Accueillir sa nouvelle normalitĂ© revient Ă  faire le point sur ce qu’est le monde des sorciers :

  • On y trouve des ĂŞtres pour le moins… atypiques (des demi gĂ©ants, des humains qui se transforment en chat l’air de rien, des fantĂ´mes, des dragons, des portraits vivants, des escaliers entĂŞtĂ©s, des chiens Ă  trois-tĂŞtes, des personnes aux costumes dĂ©suets…)
  • Comme tout bon sorcier qui se respecte, on se fournit en accessoires de base indispensables : une baguette magique, un chaudron dans lequel faire des potions, une robe de sorcier, un balai sur lequel voler…
  • Un sorcier, ça peut parler avec des serpents, jeter des sorts
  • Mais un jeune sorcier, ça va Ă  l’Ă©cole aussi. Le système d’Ă©ducation est strict : 4 maisons dont le choix est conditionnĂ© par les vertus de l’Ă©lève et ses centres d’intĂ©rĂŞt. Tandis qu’Idriss Aberkane pointe le système Ă©ducatif français et ce qu’il considère comme des dĂ©faillances, Poudlard rĂ©volutionne l’Ă©cole libĂ©rĂ©e et innovante.
  • Les amusements de la jeunesse sont Ă©galement novateurs : on y joue aux cartes magiques, on s’empiffre de bonbons goĂ»t crotte de nez, on joue au quidditch, on se sustente de repas abondants…
  • De nouvelles amitiĂ©s se nouent, notamment au sein de la famille Griffon d’Or, et plus particulièrement en la personne de Ron Weasley ou d’Hermione Granger.

Mais tout n’est pas rempli de pĂ©tales de roses :

  • Harry n’a pas perdu ses parents dans un accident de voiture, comme on lui avait fait croire, mais dans une rixe avec un fou grandiloquent dont on ne doit pas prononcer le nom (mais que tout le monde murmure rĂ©gulièrement, soit dit en passant).
  • Comble de l’ironie, sa baguette magique a Ă©tĂ© Ă©laborĂ©e Ă  partir du mĂŞme phĹ“nix, lequel y a laissĂ© 2 plumes. Une pour lui, une pour le mĂ©chant.
  • Et tandis que ça ne semble inquiĂ©ter personne, les enfants gambadent gaiement dans une Ă©cole d’une grande dangerositĂ© malgrĂ© la magie du lieu : le 3ème Ă©tage peut entrainer une mort violente, les trolls rentrent et sortent comme ça leur chante (et peuvent entrainer une mort violente), la forĂŞt peut entrainer une mort violente… L’Ă©cole new age dont tout le monde rĂŞve pour sa progĂ©niture, en somme.

Pour couronner le tout, le petit bonhomme est cĂ©lèbre chez les sorciers ! Nul besoin de rĂ©seaux sociaux, son histoire a fait le tour si vite qu’il a dĂ©jĂ  des admirateurs, et des haters. Un peu comme dans les Ă©missions de tĂ©lĂ©rĂ©alitĂ©, il n’a pourtant rien fait de spĂ©cial : juste survivre, finalement, tout bĂ©bĂ© qu’il Ă©tait.

Le bilan vu par vous-mĂŞme

Qu’avez-vous appris depuis ce que vous avez considĂ©rĂ© comme une rupture ?

Quel bilan pouvez-vous en tirer et quel sens nouveau pouvez-vous donner Ă  votre situation ?

4. GO-GO-GADGETO – BIFURCATION

A ce stade, 2 chemins sont possibles :

  • Soit le nouveau projet peut naitre, basĂ© sur les mĂŞmes valeurs et principes que le prĂ©cĂ©dent (un nouvel emploi au sein de la mĂŞme entreprise, un mĂŞme emploi dans une autre rĂ©gion…). Il prend en compte le potentiel nouveau que les phases prĂ©cĂ©dentes nous ont permis d’acquĂ©rir en conscience.
  • Soit la rupture a heurtĂ© des choses plus profondes, et nous ne sommes plus en phase. Vient alors une Ă©tape plus introspective

C’est cette dernière que vivra le plus jeune attrapeur de l’Ă©quipe de Quidditch depuis un siècle lorsqu’il dĂ©couvrira de la bouche d’Hagrid que le brave Touffu (le chienchien Ă  trois tĂŞtes) garde prĂ©cieusement quelque chose qui « est une affaire entre le professeur Dumbledore et Nicolas Flamel« .

5. LA MATURATION. Harry fait face au miroir de ses désirs

La maturation vue par Hudson

Dans son livre « Le mĂ©tier de coach« , François DĂ©livrĂ© explique que nous constatons « un dĂ©calage entre les aspirations d’une nouvelle identitĂ© interne et le système » dans lequel nous avons vĂ©cu aux prĂ©cĂ©dentes Ă©tapes. L’objectif est ici d’ouvrir notre esprit.

Nous entrons d’abord dans l’ombre

Nous nous sentons mal et nous ne y retrouvons plus. Il devient difficile de se lancer dans quoi que soit, c’est le trou. Nous ne nous sentons pas en capacitĂ© d’agir.

Puis nous nous dirigeons vers une phase d’exploration

Nous ressentons le besoin de nous extirper de cette situation difficile et d’arrĂŞter de tourner en rond. Nous cherchons une bouffĂ©e d’air frais en regardant ce qu’il se passe ailleurs.

Enfin nous analysons

Nous rassemblons nos idĂ©es et confrontons ce que d’autres ont vĂ©cu en pareille situation pour prĂ©parer les fondements de notre nouveau positionnement.

La maturation vue par Harry Potter

Hiver

Les jeunes sorciers entament des investigations pour trouver l’identitĂ© de ce fameux Nicolas Flamel, mais les recherches piĂ©tinent.

A l’occasion d’une Ă©nième recherche dans la bibliothèque interdite d’accès, Harry manque de se faire surprendre par le concierge et son chat (mais comment donc voulez-vous que les jeunes apprennent si on les prive du savoir ?!).

Harry découvre en se cachant le miroir magique du Riséd. Celui-ci fait miroiter notre « désir le plus profond, le plus cher que nous ayons au fond du cœur« . Potter y voit ses Potter de parents.

Alors Dumbledore, en bon seigneur, lui Ă´te des yeux pour lui Ă©viter de devenir fou. Il lui dira alors : « Ce n’est pas bon de se complaire dans les rĂŞves, Harry, en oubliant de vivre« .

Ainsi Harry retourne jouer dans la neige et permet Ă  sa chouette Hedwige de s’envoler très haut dans le ciel ! Puis il reprend joyeusement ses recherches Ă  l’aide d’Hagrid et ses amis (mode exploration enclenchĂ©, Dora n’a qu’Ă  bien se tenir). Il dĂ©couvre que Flamel n’est autre que l’inventeur gĂ©nial de la pierre philosophale. L’homme est devenu immortel grâce Ă  son elixir.

« Tu veux jouer aux échecs ? Non. On pourrait aller chez Hagrid ? Non »

Ron, Ă  Harry

Source : Extrait du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008)

La maturation vue par vous-mĂŞme

Si vous sentez que votre Ă©volution ralentit, voire stagne, et que vous vous sentez confus(e), que pourriez-vous mettre en place pour savoir comment d’autres ont rĂ©agi dans une situation similaire Ă  la vĂ´tre ?

6. LE RENOUVEAU DE SOI. Harry Potter ne veut pas laisser Voldemort gagner (ça, non!)

Le renouveau de soi vu par Hudson

François DĂ©livrĂ© (dans « Le MĂ©tier de coach ») prĂ©cise que nous remettons en cause l’une de nos valeurs essentielles, quelque chose qui jusqu’Ă  prĂ©sent soutenait notre vie et lui donnait du sens. Cette Ă©tape demande souvent du temps, autant qu’il en faut pour trouver un nouvel environnement dans lequel le changement puisse s’Ă©panouir.

Nous quittons l’environnement avec lequel nous ne sentons plus en phase, ou nous modifions notre cadre de rĂ©fĂ©rence.

Le renouveau de soi vu par Harry Potter

Printemps

En rendant visite Ă  Hagrid et son petit dragon, le jeune monsieur Potter se fait surprendre par le jeune monsieur Malefoy. Tous en retenue !

Et quelle pire punition que de devoir aller dans la forĂŞt interdite. LĂ , Oh Malheur ! Une vile crĂ©ature se dĂ©lecte de sang… de licorne !

L’abomination ultime (vous en conviendrez ?).

Harry Potter dĂ©couvre qu’il s’agit du terrible Voldemort, condamnĂ© Ă  vivre une demi-vie maudite pour cette infamie. La pierre philosophale lui permettrait alors d’accĂ©der Ă  la vie Ă©ternelle

Hors de question de laisser faire le bougre ! Potter n’est pas d’accord avec ses façons de faire et a bien l’intention de se battre.

Harry Potter et le centaure - Le coaching des héros

« Voldemort sera fort à nouveau, il va réapparaitre »

Harry, Ă  ses amis

Source : Extrait du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008)

Le renouveau de soi vu par vous-mĂŞme

Pour renaitre, vous devez dĂ©passer vos croyances limitantes et/ou identifier les valeurs avec lesquelles vous ne vous sentez plus en phase. Quelles sont-elles ? Quelle sera votre prochaine action pour passer Ă  l’Ă©tape suivante ?

7. L’INVENTION DU FUTUR. Harry Potter compte bien empĂŞcher Voldemort d’accĂ©der Ă  la pierre philosophale

L’invention du futur vue par Hudson

Ici, nous jubilons, c’est le moment oĂą tous les possibles sont face Ă  nous ! Nous nous sentons remplis d’Ă©nergie et prĂŞts Ă  tout affronter.

L’invention du futur vue par Harry Potter

Harry est prĂŞt Ă  tout, mĂŞme Ă  affronter le chien Ă  trois-tĂŞtes, le gros Touffu ! Hagrid lui confie mĂŞme, sans le vouloir, le moyen le plus simple d’endormir le canidĂ© gĂ©ant.

8. L’ÉNONCIATION DU PROJET. Harry Potter veut tromper Touffu

L’Ă©nonciation du projet vue par Hudson

C’est l’instant oĂą l’on formule notre nouveau projet, celui qui nous inspire et que l’on veut dĂ©sormais concrĂ©tiser.

L’Ă©nonciation du projet vue par Harry Potter

Potter & friends tentent bien d’en parler au professeur McGonagall, mais en vain. RenvoyĂ©s dans leurs 22, ils dĂ©cident de « descendre par la trappe, cette nuit ».

9. LE LANCEMENT DU PROJET. Harry Potter veut empĂŞcher Voldemort d’accĂ©der Ă  la pierre philosophale

Le lancement du projet vue par Hudson

Ca y est, nous entreprenons. Nous lançons opérationnellement notre projet, avec la prise de risque inhérente à toute entreprise. Cela peut durer quelques semaines ou quelques mois.

Le lancement du projet vue par Harry Potter

D’abord Touffu. Le gigantesque chien se rĂ©veillant de sa sieste un peu trop tĂ´t, les trois jeunes sorciers doivent vite se prĂ©cipiter dans la fosse convoitĂ©e.

Bim. Ils se retrouvent les fesses par terre, sur une plante Ă©trangleuse qui ne leur laissera de rĂ©pit que s’ils acceptent de se dĂ©tendre. Heureusement, Hermione sait dĂ©jouer les plans de l’herbacĂ©e sauvage.

Bam. Les voilà confrontés à un nouvel imprévu. Il leur faut trouver la bonne clé pour avancer. Allez Harry, envole-toi et attrape là ! Heureusement, Harry est un attrapeur né.

Les voilĂ  dĂ©sormais contraints de jouer de stratĂ©gie et de s’accorder quelques sacrifices pour avancer. Heureusement, Ron est un joueur d’Ă©checs confirmĂ©.

Quelle Ă©quipe !

Hermione Granger et Harry Potter - Le coaching des héros

« Moi j’ai tout appris dans les livres. Il y a des choses plus importantes : l’amitiĂ©, le courage »

Hermione, Ă  Harry

Source : Extrait du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008)

Le lancement du projet vue par vous-mĂŞme

Voyez comment vous pouvez lancer votre projet.

De quelle manière pourriez-vous lâcher prise pour mener au mieux votre projet ? Quelle est la clé de votre réussite selon vous ? Quel réseau bienveillant pouvez-vous intégrer dans le lancement de votre projet ? Quelles peurs devez-vous dépasser pour avancer ?

Quelles formations pouvez-vous appliquer et mettre en œuvre ? Quelle stratégie avez-vous prévu de mettre en place ? Quels sacrifices consentez-vous à faire pour que ce ne soit pas parfait, mais cohérent avec votre objectif ?

10. LA RENTABILITÉ DU PROJET. Harry Potter gagne sa 1ère bataille contre le seigneur des ténèbres

La rentabilité du projet vue par Hudson

Enfin, dans cette dernière phase, nous pouvons vivre et habiter notre projet. Nous recueillons le fruit de nos efforts et poursuivons sur notre lancĂ©e. C’est le moment de la rĂ©ussite et de la profitabilitĂ©, qui peut durer de quelques jours Ă  quelques annĂ©es.

Tant que cette phase est prospère et fait sens pour nous, elle se poursuit. Si ce n’est plus le cas, alors un nouveau cycle reprend de lui-mĂŞme.

La rentabilité du projet vue par Harry Potter

Harry Potter fait face au seigneur des Ténèbres, à moitié intégré dans le crâne du Professeur Quirell.

Grâce Ă  l’intelligent sortilège du directeur Dumbledore, le petit sorcier rĂ©cupère ni une ni deux la pierre philosophale et rĂ©duit en poussière son plus vieil ennemi.

Un nouveau cycle reprend pour Nicolas Flamel, qui comprend la nĂ©cessitĂ© de stopper tout ce fatras, et Harry et ses amis font gagner tant de points Ă  la maison Griffon d’Or qu’ils en gagnent la coupe des 4 maisons de fin d’annĂ©e.

Puis Harry reprend le Poudlard express dans l’autre sens. Un nouveau cycle repart pour lui, avec un gain Ă©norme pour le bout de chou : « Je ne rentre pas chez moi, pas vraiment« . Petite larme. Fin… avant le nouvel opus / cycle !

La maison Griffon d'Or gagne la coupe - Le coaching des héros

« Pour le sang-froid et le courage exceptionnel qu’il a manifestĂ©, j’accorde Ă  la maison Griffon d’Or 60 points »

Dumbledore, Ă  Poudlard

Source : Extrait du film Harry Potter Ă  l’Ă©cole des sorciers, de Chris Columbus (2008)

En résumé !

Les changements sont des cycles de 7 ou 9 étapes selon le chemin nécessaire :

  • 4. Rupture
  • 5. Faire le deuil
  • 6. Faire le bilan
  • / 7. Bifurquer /
  • 8. Maturer
  • 9. Renouveau de soi
  • 10. Inventer le futur
  • 1. Énoncer le projet
  • 2. Lancer le projet
  • 3. Rentabiliser le projet
  • Nouveau cycle

En bonus…

Cliquez ici pour découvrir les changements que le réalisateur Chris Columbus a dû opérer pour avancer sur son projet, dans cet article rédigé par Olivier Pallaruelo sur Allociné

Un film beaucoup trop long qu’il fallait couper (rupture), la disparition de son personnage prĂ©fĂ©rĂ© : le poltergeist Reeves (deuil), l’Ă©conomie d’argent rĂ©alisĂ©e (bilan), les coupes Ă  engager malgrĂ© le fait qu’elles aient brisĂ© des cĹ“urs (Ă©noncer le projet), le montage (lancer le projet), près d’un milliard de dollars Ă  la clĂ© (rentabiliser le projet)… voici les clĂ©s d’un changement rĂ©ussi !